Pourquoi deux clubs de l’Âge d’or à Saint-Anicet?

De g. à droite à l' avant: Lisette Ross, présidente, Ida Loiselle, trés., Yolande Locas, sec. À l'arrière: André Picard, vice-p., Léo Martel, dir., Nicole Martel, dir.
De gauche à droite, à l’ avant: Lisette Ross, présidente, Ida Loiselle, trés., Yolande Locas, sec. À l’arrière: André Picard, vice-p., Léo Martel, dir., Nicole Martel, dir.

Dans les années 60, la rivalité était grande entre les gens de Saint-Anicet et de Cazaville. Deux clubs de hockey s’affrontaient sur la patinoire extérieure et on ne se ménageait pas. Sous un même clocher, mais dans ce contexte de double appartenance, deux clubs de l’Âge d’or ont vu le jour, en 1970 à Saint-Anicet et en 1976 à Cazaville.

Les temps ont bien changé et les aînés fréquentent de plus en plus les deux clubs, à titre de membres ou de membres amis. Pourquoi, en effet, ne pas profiter de deux journées d’activités dans la semaine plutôt que d’une seule? D’autant plus que tant à Cazaville qu’à Saint-Anicet, on tient mordicus à ses assises.

Rappelons que le Club de l’Âge d’or de Cazaville est propriétaire de l’immeuble qui abrite son local, lequel est rattaché à celui du Cercle des loisirs de Cazaville.  Ce qui est pratique pour les deux organismes, car lorsqu’on a besoin d’espace pour une activité mobilisant beaucoup d’aînés, on n’a qu’à ouvrir les portes. Une subvention de 1 500 $  est octroyée au Club  par la municipalité pour défrayer les coûts de l’électricité. Leur local est coquet et confortable et on s’y sent comme chez soi.

Les mardis sont réservés pour les activités du club de Cazaville. Malgré le fait qu’elle soit domiciliée à Valleyfield, Lisette Ross est présidente du club depuis plusieurs années. Le club compte 193 membres, dont une quarantaine actifs sur une base régulière. Les activités ne manquent pas : tournoi de quatre de pique, bingos, pétanque, jeux divers et soupers à l’occasion de différentes fêtes.

de g.à dr. Jeannette Lafrance, présidente, Jeannette Boisjoly, v.p., Lise Caouette , adm, et Marcel Hart, adm. Club de l’Âge d’Or Saint-Anicet
Jeannette Lafrance, présidente, Jeannette Boisjoly, v.p., Lise Caouette , adm, et Marcel Hart, adm. du Club de l’Âge d’Or de Saint-Anicet

Les mercredis sont consacrés au club de Saint-Anicet. Jeannette Lafrance, sa présidente depuis cinq ans, est une véritable ambassadrice du sourire. Le chaleureux accueil de cette femme toute menue ne laisse personne indifférent dans ce grand centre communautaire tout en hauteur aménagé dans une partie de l’église. Le club de Saint-Anicet compte 126 membres, une vingtaine sont actifs présentement, plusieurs passant l’hiver en Floride. Les activités sont principalement les jeux de cartes, bingos, sacs de sable. L’échange de points de vue entre les membres brise de l’isolement et est bien apprécié.

04-DSC03443

Mais comment expliquer le nombre important de membres inactifs dans ces deux clubs de l’Âge d’or? Leur affiliation à la Fédération de l’âge d’or du Québec, qui offre maints rabais et privilèges auprès des compagnies d’assurance et commerces sur simple présentation de la carte de membre, explique en grande partie le phénomène. La carte de membre de la FADOQ – qui défend les droits des aînés auprès des différentes instances gouvernementales – est offerte à la population des 50 ans et plus et compte quelque 400 000 membres au Québec.

« Les gens de la campagne sont tellement fins », de dire une Campivallensienne qui connaît les deux clubs de l’Âge d’or. Chose certaine, l’amitié qui unit les aînés (es) des deux clubs est manifeste…

Denise St-Germain, correspondante bénévole du Haut-Saint-Laurent

Lise Guinard, photographe

image_print