Gestion des matières résiduelles : Sensibilisation et nouveaux outils

Suite à l’entrée en vigueur du Plan de gestion des matières résiduelles en mars dernier, plusieurs projets ayant un impact direct et immédiat pour les citoyens sont en voie de se mettre en place sur le territoire de la MRC du Haut-Saint-Laurent.

Un kiosque coloré munis de bannières de sensibilisation et d’information a permis aux visiteurs de différents événements estivaux de se familiariser avec les temps de dégradation de plusieurs objets dans la nature et les 3RV – réduction, réemploi, recyclage et valorisation. Grâce à des jeux, les citoyens de tous âges ont aussi pu, de façon ludique, tester leurs connaissances sur la gestion des matières résiduelles domestiques. Plusieurs documents ont également été conçus par la MRC afin de simplifier le recyclage, encourager l’application des 3RV et inciter les gens à s’adonner au compostage. Ces outils sont tous disponibles en ligne au mrchsl.com/publications/categorie/environnement.

Des présentations ont eu lieu dans les classes de 3e et 4e année de plusieurs écoles francophones ainsi que dans une classe de 5e afin de sensibiliser les jeunes à l’importance d’optimiser la gestion de matières résiduelles et d’éviter l’enfouissement de ce qui peut être dangereux, réutilisable, recyclable ou valorisable et de réduire leur consommation à la source. Les élèves sont repartis avec un aimant à mettre sur le frigo afin de leur permettre de se familiariser avec l’ABC du recyclage et de s’y référer ultérieurement s’ils oublient ce qui va dans le bac ou non. De plus, le projet intégrateur d’une élève a donné lieu à un échange sur l’enjeu du recyclage entre les élèves de secondaire 5 à l’école Arthur- Pigeon.

La MRC a également été invitée à faire une présentation sur le cycle de vie d’une pile et l’importance de s’en départir de façon écoresponsable. La présentation a eu lieu devant les classes de 3e, 4e, 5e année de l’école Ormstown Elementary puisque cette dernière participait à un concours dont l’objectif était, pour les écoles participantes, d’envoyer le plus de piles usées à un organisme qui les recycle. La présentation visait à sensibiliser les jeunes face aux impacts néfastes sur l’environnement et la santé dans le cas où les piles se décomposeraient dans la nature ou dans les dépotoirs au lieu d’être récupérées.

Les quatre traditionnelles collectes de résidus domestiques dangereux et d’objets électroniques et électriques se sont déroulées pendant l’été. Trente tonnes de matières dangereuses ont ainsi pris la route vers des centres de valorisation. À partir de l’an prochain, la MRC espère pouvoir compter sur la présence de dépôts ou d’infrastructures permanents sur le territoire afin de permettre aux gens de se départir de ces matières tout au long de l’année.

Grâce à une entente avec la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands, le projet d’améliorer les infrastructures de recyclage et de développer une signalétique claire, attrayante et prônant le recyclage à l’école secondaire Arthur-Pigeon est en cours de réalisation.

Finalement, les neuf municipalités dont le calendrier des collectes est produit par la MRC ont vu le contenu de ce document bonifié par l’ajout d’information au verso. On y retrouve une liste de ce qui a sa place dans le bac de recyclage ainsi que des alternatives pour se départir des autres matières résiduelles domestiques.

Sarah Rennie

image_print

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Montrez nous que vous êtes humain! *