L’UPA rappelle aux maires l’importance de l’agriculture

Les 602 entreprises agricoles du Haut-Saint-Laurent, qui couvrent 95% du territoire de la MRC, génèrent des revenus annuels de 155 millions de dollars et contribuent à 35% de la richesse foncière. Et 94% d’entre elles emploient une main-d’œuvre familiale…

Ces données, livrées le 17 janvier dernier à la MRC par des représentants du Syndicat de l’Union des producteurs agricoles du Haut-Saint-Laurent, montrent bien l’importance primordiale du secteur agricole dans notre région. Flanquée de Michel Hébert, président régional de l’UPA ainsi que de Céline Raby et d’André Dubois, membres exécutifs pour Franklin, l’administratrice/secrétaire pour le secteur Saint-Anicet-Sainte-Barbe Josiane Carrière a dressé un portrait éloquent d’une agriculture régionale diversifiée, campée principalement dans les productions laitières, céréalières, bovines, acéricoles et maraîchères, sans oublier les petits fruits et les pommes.

Tout n’est pas si rose, cependant. » Pour 34% des fermes, soit celles de petite taille, on rapporte un revenu annuel brut de moins de 50 000$, a expliqué Josiane Carrière. Mais il faut dire que parmi ces fermes de petite taille, on retrouve des entreprises en démarrage, des projets de retraites ou tout simplement des entreprises qui ont atteint leur vitesse de croisière. » Au total, l’ensemble des entreprises agricoles du Haut-Saint-Laurent contribue néanmoins à l’emploi de une personne sur six du territoire de la MRC.

On pratique de l’agrotourisme dans 31 fermes et 11 établissements font de la transformation alimentaire. Depuis avril 2017, la MRC du Haut-St-Laurent a adopté son plan de développement de la zone agricole. On y privilégie entre autres l’occupation dynamique du territoire pour une agriculture durable, rentable et humaine et pour une saine cohabitation avec les non-agriculteurs.

Ce qui est remarquable dans le monde agricole c’est le fort sentiment d’appartenance que les agriculteurs vouent à leur région. Ils sont pour la plupart établis ici depuis plusieurs générations et comptent bien assurer leur relève…

Denise St-Germain, correspondante bénévole du Haut-Saint-Laurent

image_print

Leave a Reply

Your email address will not be published.