Mille millions de mille sabords!

Quatre élèves de l’école des Jeunes Riverains de Saint-Anicet viennent de gagner haut-la-main la Médaille d’or du concours Génie Optimiste. Damien, Xavier, Zackary et Tristan ont battu des camarades de 4e année d’une douzaine d’écoles – allant de Saint-Anicet à Granby, de Beauharnois à Varennes en passant par l’île Bizard – en répondant correctement à d’innombrables questions-piège portant cette année sur les aventures de Tintin dans l’album «On a marché sur la lune».

Trois des quatre Génies Optimiste. Le jeune Damien est absent de la photo.

«Si nous arrivons à répondre à plus de 1 000 questions, on va y arriver», lance avec un enthousiasme communicatif la maman de Zackary. Impossible? «Théoriquement non», dirait le célèbre professeur Tournesol… Chose certaine, la patience amusée dont a fait preuve Maryse, l’enseignante de quatrième année, a eu pour effet d’encourager fortement les quatre Tintinnologues.

Car de la patience, il en a fallu à nos quatre champions en herbe qui ont lu et relu une vingtaine de fois cette fameuse aventure issue du cerveau du belge Georges Remi dit Hergé. «Depuis janvier, il nous a fallu étudier une heure chaque jour pour se préparer au concours, explique Xavier. Pour moi, qui n’aimais pas la lecture, cela a été toute une découverte. Maintenant, je peux dire que j’adore lire!»

Pour ces élèves d’une dizaine d’années, franchir toutes les étapes de qualification n’a pas toujours été un… jeu d’enfant. Il leur a fallu composer avec le stress de la compétition, devant des juges et une assistance d’une bonne centaine de personnes. «J’appuie sur le bouton, pourvu que ma réponse soit la bonne, se rappelle Tristan. Tu regardes les juges et tu peux voir dans leur physionomie si tu as donné la bonne réponse. Sinon, est-ce qu’on va nous donner un droit de réplique? Combien de points vaut la fameuse question d’orthographe?  Celle-là est la plus difficile…»

Arrive la question capitale, celle qui va décider du sort des participants : «La voiture qui s’avance sur la piste d’atterrissage, pouvez-vous nous donner son numéro de matricule? » Tous les regards convergent sur les jeunes de Saint-Anicet. «J’ai eu chaud avant de donner la bonne réponse», commente l’un des champions.  Un peu plus tard, la juge en chef annonce que la Zone 6 Saint-Anicet a gagné le concours en cumulant 120 points, contre seulement 35 pour la zone concurrente…

De toute cette histoire, les quatre élèves retiennent qu’ils forment une super bonne équipe d’amis!

 

Denise St-Germain, correspondante bénévole du Haut-Saint-Laurent

Lise Guinard, photographe

image_print