Les organismes communautaires voient rouge!

Les organismes communautaires du Haut-Saint-Laurent et de Beauharnois-Salaberry se sont joints le 7 février au mouvement national pour mobiliser les citoyens de la région. C’est que l’éventail des services qu’ils déploient à longueur d’année est constamment menacé et fragilisé par le manque de financement.

Ils voient rouge parce que les citoyens de la région méritent mieux et qu’au final, ce ne serait pas si compliqué!

Que l’on pense au soutien aux aidants naturels, aux milieux de vies pour les personnes avec une santé mentale fragilisée, aux groupes environnementaux, ceux en défense de droits et bien d’autres… Tous ces services ne peuvent être déployés de façon optimale et sont trop souvent offerts par des employés dont les compétences requises ne peuvent être reconnues à leur pleine valeur.

Voici des exemples concrets :
– Un roulement de personnel aux conséquences lourdes à la Friperie communautaire Huntingdon et à Résidence Elle, une maison pour les femmes qui subissent de la violence conjugale

– Des listes d’attentes inacceptables au Centre d’Aide et de Lutte contre les Agressions à Caractère Sexuel (Calacs) La Vigie et chez Espace Suroît, un organisme de prévention de la violence faite aux enfants
– Plusieurs municipalités sont peu ou mal desservies par de trop nombreux services.

Les groupes ont donc tenu, le 7 février, une Journée d’action pour alerter le public sur une situation toujours plus critique pour les citoyens de la région et la défense de leurs droits. Une manifestation a eu lieu rue Jacques Cartier, à Salaberry-de-Valleyfield, afin de sensibiliser la population aux enjeux régionaux et nationaux de ce manque de financement. Des vidéos accompagnées du mot-clic #OnvoitrougeHSL ont circulé sur les réseaux sociaux. Ces actions se faisaient en parallèle du dépôt d’une pétition de 30 000 noms à l’Assemblée nationale et d’actions de même nature partout au Québec.

Ces actions sont nécessaires car, même si un récent sondage de la campagne Engagez-Vous démontre que 83% de la population québécoise affirme être favorable à un meilleur financement de nos organismes, le gouvernement actuel ne prend pas de réelles mesures pour répondre aux besoins des groupes communautaires. Aucun nouveau crédit n’est prévu pour l’année à venir pour les organismes communautaires du domaine de la santé et des services sociaux. La situation des organismes ne pourra que se détériorer.

C’est pourquoi, et dès le prochain budget, le gouvernement doit accorder de nouveaux crédits substantiels à la mission des organismes communautaires. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site web de la campagne nationale : http://engagezvousaca.org

Rémi Pelletier, Coordonnateur à la CDC du Haut-Saint-Laurent coordo@cdchsl.org 450-264-9042

Mélanie Scraire, Directrice-générale CDC Beauharnois-Salaberry

direction@cdc-beauharnois-salaberry.org

450-373-4504 poste 202

image_print

Leave a Reply

Your email address will not be published.