Un public joyeux et volubile pour John Speed

En ce beau samedi soir du 7 mai, le Grove Hall de Huntingdon accueillait le concert tant attendu du groupe de John Speed. Dans l’assistance composée autant d’anglophones que de francophones, on comptait beaucoup de jeunes ainsi que des moins… jeunes. Mais amis ou voisins, tout ce beau monde était joyeux et volubile.

John Speed

En ouverture, Luc De Tremmerie, coordonnateur du développement culturel de la MRC du Haut-Saint-Laurent et organisateur de l’événement, a mentionné que c’était enfin le moment privilégié que la MRC attendait pour présenter le John Speed Band, ce groupe qui exprime si bien l’esprit de la région.

Puis, John Speed a renchéri en disant que la vallée, où il y vit depuis 1979 et y fait de la musique depuis 20 ans, « est un endroit extraordinaire pour y vivre ». L’auteur-compositeur-interprète qui s’accompagne à la guitare a par la suite présenté son contrebassiste Roger Coderre et les choristes Nicole Poissant et Joëlle Lanoix, cette dernière également percussionniste. Il a ajouté que chacun des quatre membres du groupe apporte une couleur particulière à l’ensemble.  Ce qui est tout de suite évident pour quiconque les regarde aller sur scène. Ils vivent intensément leur musique, c’est certain!

John a une voix très douce mais puissante, ses mélodies sont touchantes et nous enveloppent. Ses chansons révèlent un long parcours intime, une sagesse, une authenticité frappante. Avec une musique accueillante et un style varié, il nous fait partager ses émotions et nous incite à prendre le temps de vivre. Ce concert est un réconfort pour l’âme.

Sur son nouvel album « No More Cowboys », il part à la recherche de l’archétype du cowboy de sa jeunesse pour nous amener ailleurs, beaucoup plus loin.  Pour plus d’information sur les concerts à venir de John Speed et sa musique : www.johnspeedmusic.com

 

Denise St-Germain, correspondante bénévole du Haut-Saint-Laurent

Photo de Lise Guinard

image_print

Une Réponse à "Un public joyeux et volubile pour John Speed"

  1. Nicole Poissant   11 septembre 2016 at 15 h 43 min

    Merci pour cet article Denise St-Germain !