Saint-Anicet prend plaisir au «bubble soccer»

Le bubble soccer, vous connaissez? Ce nom étrange est probablement déjà parvenu jusqu’à vos oreilles… Si c’est le cas et que vous vous demandez toujours si cela a un lien plus ou moins évident avec le soccer, ou s’il s’agit d’une nouvelle friandise, c’est le moment d’en savoir plus…

École des Jeunes-Riverains, Saint-Anicet le samedi 19 septembre. La municipalité était à la recherche d’une activité récréative pour impliquer la population à sa politique familiale en  cours de développement. Quoi d’autre qu’une partie de bubble soccer pour passer un bel après-midi en famille ? Décryptage de ce drôle de sport conçu pour procurer du plaisir, du plaisir et encore du plaisir!

Pour la petite histoire, le bubble soccer nous vient de Norvège. Inventé comme un gag, il a depuis fait son chemin pour arriver jusqu’ici. Le principe est simple. Deux équipes de cinq joueurs, quatre dans le champ et un faisant office de gardien, s’affrontent sur un terrain de soccer. L’objectif est de marquer plus de buts que son adversaire. La seule différence avec le soccer – et elle est de taille –, c’est que chaque joueur enfile une espèce de grosse bulle translucide qui le fait ressembler plus à une boule de billard qu’à un athlète.

Un sport hybride entre le rugby et le billard

Justement, la mise en jeu est explosive! Alignée les uns à côté des autres, au milieu de leur propre surface, chaque équipe doit courir le plus rapidement possible jusqu’au centre pour récupérer le ballon. La mise en jeu ressemble comme deux gouttes d’eau à ce moment où le joueur de billard «casse» les boules : effet explosif garanti! Mais pas d’inquiétude à avoir, «l’équipement» porté permet d’absorber les chocs sans risque de blessure.

En fait, la possession de la balle devient accessoire : le véritable objectif est de «tamponner» son adversaire d’un jour – ou même son coéquipier – pour voir comment il va rebondir! Alors, oui, une rencontre permet tout de même d’assister à quelques beaux gestes techniques. Certains auront montré de belles prédispositions aux frappes puissantes à l’instar d’un Cristiano Ronaldo; d’autres aux passes millimétrées en profondeur d’un certain Lionel Messi. À noter des gestes sans doute inspirés par les prouesses de Carey Price au poste de gardien de but: la journée nous aura montré que la bulle servait à tamponner, mais aussi à stopper le ballon avec élégance.

Sport ludique par excellence, le bubble soccer peut être joué aussi bien par des enfants que par des adultes. Les bulles mises à disposition à Saint-Anicet étaient d’ailleurs de taille unique, mais ajustables selon la corpulence de chacun. Certes, il ne faut pas avoir peur des contacts mais il suffit de tester la bulle pour sentir qu’il est possible de passer un bon moment sans crainte de se faire mal. Chose certaine, tout le monde peut jouer : que l’on connaisse les règles du soccer ou pas, cela est secondaire. L’objectif est avant tout de s’amuser!

En définitive, le bubble soccer offre un cadre déjanté pour enfants ou grands enfants… Il peut aussi – pourquoi pas ? – être utile pour faciliter l’esprit d’équipe au sein d’une entreprise. En somme, l’occasion idéale pour apprendre à mieux connaitre vos collègues ou pour solder certains dossiers sans trop de risques… Le tout dans la bonne humeur!

Source : Clément Costanza, correspondant bénévole du Haut-Saint-Laurent

 

Crédit photo: Normand Jacob
Crédit photo: Normand Jacob

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo: Normand Jacob
Crédit photo: Normand Jacob

 

 

 

 

 

 

 

image_print

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Montrez nous que vous êtes humain! *