Une soirée d’improvisation humoristique

 

Pour la douzième édition de la Journée internationale des femmes, le « comité 8 mars du Haut-Saint-Laurent » a invité la Ligue Nationale d’Improvisation (LNI) à présenter un spectacle – qui s’est avéré excellent – le 16 mars dernier à l’auditorium de l’école CVR, avec comme thème principal : les femmes.

Mais qu’est-ce que l’improvisation? En fait, c’est l’art que maîtrisent certains comédiens de créer spontanément de courtes mises en scène sur des sujets tirés au hasard. Ces numéros démontrent le génie créatif des acteurs ainsi que leur capacité à improviser avec leurs coéquipiers, dans la hâte, sans préparation préalable. Mettant en vedette deux équipes d’improvisateurs, le concept de la LNI se veut une compétition humoristique et amicale, supervisée par un arbitre qui annonce les thèmes et dicte les règles, soit le type d’improvisation, la durée, etc.

Célébrer un sujet sérieux par le rire

L’événement qui s’intitulait « L’égalité sans limites », a débuté par un discours des organisateurs sur nos fameux voisins du sud, les États-Unis, et leur président qui a un point de vue très particulier sur les femmes.

Ensuite, nous avons eu le plaisir d’assister à une compétition amicale entre deux équipes de la LNI, les blancs et les rouges, chacune constituée de deux joueurs. « C’était super, mais c’est triste qu’il y ait juste deux joueurs », a dit Améthiste Laramée, une jeune enthousiaste de l’art, immédiatement contredite par son ami, Samuel Beauchemin : « C’était très intéressant et ça valait la peine. Même s’il y avait deux joueurs, la scène était à eux ».

Une soirée d’improvisation humoristique

Pour ce spectacle, les comédiens ont très bien incorporé, avec humour, le plus d’aspects possible sur la vie des femmes dans leurs prestations.

« Le public était agréable et réceptif », a conclu François-Étienne Paré, l’un des improvisateurs. En fait, la centaine de spectateurs présents votait à main levée pour déterminer les gagnants de chaque partie; inutile de dire que l’atmosphère était survoltée et que tout le monde a apprécié sa soirée.

Sonia Thykootathil
Correspondante bénévole du Haut-Saint-Laurent participant à l’atelier d’écriture journalistique de l’école Arthur-Pigeon de Huntingdon

image_print

Une Réponse à "Une soirée d’improvisation humoristique"

  1. André Lachance   13 avril 2017 at 7 h 37 min

    Félicitations à la jeune Sonia ainsi qu’à l’éditrice Anick Lacroix.