Nouvelles

Andrée Décarie : le bonheur d’une auteure de thrillers…

Peu de gens s’en doutent mais le Haut-Saint-Laurent abrite depuis quelques années l’une des auteures de roman policier les plus prolifiques du Québec. De sa maison située au milieu d’un ancien vignoble en bordure d’un chemin bucolique de Saint-Anicet, Andrée Décarie écrit sans relâche des histoires policières traitant de thèmes aussi sombres – et contemporains – que la prostitution juvénile, les drogues légales et illégales, les sociétés secrètes, les coups d’État, etc.

Stéphanie Lalonde (à gauche), auteure de l’article, en compagnie de l’écrivaine Andrée Décarie.

Son huitième ouvrage, intitulé L’affaire Nostradamus, se veut un suspense psychologique d’une ‘’noirceur extrême’’, comme dit la publicité de ce thriller qui sortira le 15 juin aux Éditions Révolte.

« Moi et mon conjoint Stéphane cherchions une maison de campagne pas trop loin de la ville, raconte l’auteure qui fêtera ses 60 ans l’an prochain. C’est comme ça que nous sommes venus nous installer dans le Haut-St-Laurent, dont nous apprécions la tranquillité et la beauté des alentours. En plus, la région est considérée comme la plus chaude du Québec et comme Valleyfield n`est pas loin, on peut aller à la salle de spectacles Albert-Dumouchel plusieurs fois par année. »

Le couple s`est rencontré en 2004. «C`est moi qui l`a engagée pour un mandat informatique, raconte, sourire aux lèvres, son comptable de conjoint qui est aussi écrivain à ses heures et qui compte deux romans jeunesse à son actif. Andrée est une personne très humaine, généreuse et altruiste. Elle prône l`égalité des gens. Vivre et laisser vivre est sa maxime ! »

Bien que ses parents habitaient à Montréal, elle est née à Roberval, au Lac-Saint-Jean, durant une visite de sa mère dans sa famille. « Je suis arrivée en avance, dit-elle avec un sourire espiègle. Maman est finalement revenue de son voyage avec moi dans les bras. »

Elle a vécu une enfance sans histoire dans une famille de quatre enfants à Ville-d’Anjou. C’était une sportive, férue de patinage et de ski de randonnée. L`été était consacré à la natation, la pêche à la truite et aux longues promenades à vélo. Elle fut même capitaine de son équipe de ballon-balai.

Elle lisait tout ce qui lui tombait sous la main. Son rêve, alors, était d’être journaliste mais, crise de l’emploi oblige, sa vie a pris un autre chemin. A l`époque, il était très difficile de trouver du travail comme journaliste. Elle s`est donc tournée vers la comptabilité et l`informatique. Devenue vérificatrice en informatique, son expertise dans ces domaines alors en grande demande l`a amenée à participer à des enquêtes portant sur des fraudes économiques et à peaufiner sa connaissance en analyse des contrôles informatiques. Elle a même fait du ‘’hacking’’ –  un ensemble de techniques permettant d’exploiter les failles et vulnérabilités des systèmes informatiques – afin de débusquer fraudeurs et autres pirates cybernétiques. En 2002, elle fonde Sécurité Contrôle Informatique Inc. dans un quartier huppé de Blainville. Ses principaux mandats ont pour terrain de chasse le Canada et les États-Unis. « J’ai signé un accord de confidentialité qui m`empêche de divulguer des informations sensibles, explique-t-elle lorsque je demande à en savoir plus. Tout ce que je peux vous dire, c’est le métier que je faisais. »

Andrée Décarie se sert évidemment de ses quelque 30 années d’expérience dans ce monde méconnu du piratage informatique et des contre-mesures idoines pour écrire ses romans. Sous sa plume alerte, ce sont des centaines d’expériences qui lui servent de matériaux, en interaction constante avec les principaux enjeux géopolitiques de notre temps. « Au cours de ma carrière, j’ai eu l’occasion de voyager dans les Amériques, en Europe et même en Afrique, ajoute-t-elle. Mon intérêt pour le secteur énergétique m’a amenée à réaliser divers mandats qui m’en ont beaucoup appris sur le pic pétrolier appréhendé et les autres sources d’énergie. »

En 2004, elle apprend le décès de son auteur préféré, Stieg Larsson, créateur de la fameuse trilogie Millenium. La mort prématurée de l’auteur suédois est à l’origine de sa démarche d’écriture. « Je me suis rendue compte alors que si je voulais réaliser mon rêve d’écrire, c’était maintenant ou jamais, explique Andrée Décarie, dont le personnage principal Mars est inspiré de Lisbeth Salander, la géniale hacker sortie de l’imagination de Stieg Larsson. Mon premier roman est sorti en 2012. Depuis, j’ai écrit et publié un livre par année… »

En 2009, elle crée sa propre maison d`édition – Les Éditions Révolte – afin, selon elle, de « permettre à la créativité de s`exprimer en révolte face à des éditeurs qui ne seraient intéressés qu`à des succès commerciaux. » Le distributeur de ses livres est Distribulivre, qui couvre le Québec et l`Ontario. Elle donne également nombre de conférences ayant chacune un lien avec le thème principal de l’un de ses ouvrages : comment se défendre contre la cyber intimidation, les sociétés secrètes, les drogues de synthèse, les antidépresseurs, etc.

Les auteurs québécois devraient avoir plus de visibilité dans les bibliothèques du Haut-Saint-Laurent, selon elle. « J’étais au Salon du livre de la Côte-Nord à Sept-Îles la semaine dernière et les bibliothécaires de la région m’ont dit qu’ils avaient tous mes romans dans leur établissement et qu’ils se faisaient un devoir d’obtenir rapidement le dernier roman paru, explique-t-elle. Nous allons au Salon du livre de Hearst en Ontario la semaine prochaine et on me dit qu’ils ont aussi tous mes romans. J’aimerais bien que les bibliothèques de la Montérégie, et surtout celle de Saint-Anicet, puissent offrir mes romans à leur public… »

 

Stéphanie Lalonde

Correspondante bénévole du Haut-Saint-Laurent

(Ce texte a été écrit par une participante de l’atelier d’écriture animé par André Lachance au Centre de formation Huntingdon.)

2 Commentaires

Sylvie Saumier 18 mai 2019 at 21 h 51 min

Félicitation, Stéphanie, pour ton reportage.

Répondre
Marcel lalonde 7 mai 2019 at 10 h 07 min

Bravo pour ton reportage et continue comme ça

Répondre

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.