Opinion

Faut-il être riche pour sortir de Huntingdon ?

Qu’est-ce qui devrait primer dans notre société ? L’argent ou la compassion ? Chose certaine, à Huntingdon, c’est l’argent !

À Huntingdon, il faut être riche pour en sortir. Dans cette ville de quelque 2 400 habitants et qui compte beaucoup de personnes âgées et à mobilité réduite – et oui, souvent à faibles revenus –, beaucoup n’ont pas de véhicule pour se déplacer.

Ils ne sont sans doute pas riches mais ils existent et ont le droit de vivre. Ce sont des êtres humains comme vous et moi. Plusieurs seraient financièrement capables d’avoir une auto mais pour diverses raisons, ils préfèrent s’en abstenir : problèmes de vision, crainte de conduire, blessure, maladie, etc.

N’ont-ils pas le droit de voyager, de sortir de Huntingdon et de vivre normalement, d’aller à leurs rendez-vous et de socialiser comme tout le monde ? Bien sûr, certains réussissent à le faire, mais sans véhicule, avouez que cela devient difficile. D’autant plus qu’il faut impérativement sortir de la capitale du Haut-Saint-Laurent – dans l’une des régions les plus pauvres du Québec où le travail est rare – pour gagner sa vie.

Pour aller travailler à Valleyfield par exemple, cela prend absolument une voiture et ce n’est pas le service de Taxibus, qu’il faut réserver un jour à l’avance et qui coûte 31$ aller-retour, qui constitue une alternative intéressante.

Il fut un temps où les transports en commun étaient disponibles dans la région, située non aux Îles MoukMouK mais à seulement une soixantaine de kilomètres de Montréal. Et nous sommes, paraît-il, en 2019…

Prenons le cas d’un citoyen d’Huntingdon – je ne parle même pas de ceux de Dundee – qui désire se rendre à Montréal. Il doit planifier à l’avance son simple déplacement, soit téléphoner la veille avant 15h pour réserver et connaître l’horaire et ensuite réserver une place pour Ormstown. Il lui en coûtera 15,50$ pour un aller-simple. Puis, il devra débourser 12,75$ pour se rendre en autocar jusqu’à la station de métro Angrignon, puis un autre 3,25$ pour prendre le métro ou l’autobus dans la métropole. Les mêmes tarifs déments s’appliquent à son retour vers Huntingdon. Total : 63,05$… Et pour se rendre à Châteauguay, pas moins de 50$!

Je comprends que payer pour les transports en commun a un coût pour la ville, mais qu’en est-il de la population ? Monsieur le maire et les conseillers, ces gens ne comptent-ils pas pour vous ? Les moins nantis sont toujours des gens, et si vous regardez autour de vous, vous en trouverez plus que vous ne le croyez. Je vous l’apprends peut-être, eux aussi ont des droits.

Le moins que vous pourriez faire est de mettre sur pied un comité chargé de trouver un moyen de fournir un accès moins coûteux aux transports, même s’il ne s’agit que d’Ormstown. Une navette ou quelque chose du genre, par exemple…

En 2019, c’est une bonne idée de garder l’esprit ouvert et de se souvenir de l’importance de la COMPASSION pour la communauté, la famille, les amis, la sœur, le frère et à peu près toutes les personnes qui n’ont pas la chance de se payer une voiture.

Presque tout le monde a vécu des choses difficiles à un moment ou à un autre de sa vie. N’oubliez pas que des événements malheureux peuvent arriver à tout le monde, à tout moment. Un bon moyen de contrer l’isolement – et la dépression qui s’en suit souvent – est justement d’assurer à tous la possibilité de se déplacer à coût abordable. En ce moment, on est loin du compte !

 

Laura, citoyenne de Huntingdon

2 Commentaires

Josée Perreault 21 février 2019 at 12 h 49 min

J’ai travaillé 18ans à St Constant départ de ormstown à 5h 30 ,beau temps, mauvais temps si j’avais eu le choix de prendre le transport en commun je l’aurais prit, mais aucune autobus en direction st constant. Il est temps de penser que les gens qui vivent en dehors des grandes villes, n’ont aucun service.

Répondre
Johanne Legault 21 février 2019 at 8 h 52 min

Et pour voyager de Montréal à Québec, avec l’autobus ça coûte 25$ lors de spéciaux. Une vraie farce!

Répondre

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et la gestion de vos données par ce site.