Le Taxibus, seulement pour les riches?

Déjà outrageusement mal desservies en ce qui a trait au transport en commun, les populations du Haut-Saint-Laurent verront le coût du service de Taxibus carrément doubler dès le 1er juillet.

Le tarif de départ de ce service populaire passera ainsi de 2$ à 3,45$. Il en coûtera dorénavant 8$ pour les premiers 10 kilomètres, 10$ pour une course de moins de 20 km, 12$ pour un déplacement de 21 à 30 km, 14$ pour effectuer de 31 à 40 km et 16$ pour 41 km et plus. En 2017, le service de Taxibus a été utilisé par quelque 15 800 personnes, pour beaucoup des étudiants et des personnes ne possédant pas de voiture.

La décision, annoncée le 9 mai, a été reconfirmée par la préfète Louise Lebrun, lors de la rencontre du conseil des maires de la MRC tenue le 13 juin. La préfète a ajouté que les critères d’admissibilité des usagers du Taxibus seront aussi resserrés. Ces critères sont présentement à l’étude et seront connus très bientôt.

Lors de cette séance, des représentants de groupes communautaires locaux ont formulé des recommandations afin d’atténuer les inconvénients majeurs que cette augmentation inopinée pose aux usagers du Taxibus.

Comme le Taxibus est très prisé des étudiants, ils ont suggéré d’instaurer une grille préférentielle pour ces derniers. «L’étudiant demeurant à Saint-Anicet qui prend le Taxibus pour se rendre au cegep de Valleyfield verra par exemple ses coûts de transport augmenter jusqu’à 560$ par mois, a calculé l’un d’eux. Cela obligera peut-être l’étudiant à quitter la région car les programmes de Prêts et Bourses n’augmentent pas au même rythme que les tarifs du Taxibus.»

Qu’arrivera-t-il aussi des gens inscrits dans différents programmes d’insertion sociale lorsque ce sont les organismes communautaires qui défraient les coûts du Taxibus pour ceux-ci? La subite augmentation ayant été annoncée quasiment en milieu d’année, il été impossible pour les groupes communautaire, qui ne veulent surtout pas fragiliser le soutien aux familles, de prévoir dans leur budget 2018 cette augmentation majeure des tarifs du Taxibus.

Obligés de se rendre à Ormstown pour prendre l’autobus, les citoyens de Huntingdon, Elgin, Hinchinbrooke, Godmanchester, Saint-Anicet et Dundee sont particulièrement pénalisés. Une citoyenne de Huntingdon qui se rend régulièrement dans la métropole québécoise indique qu’il lui en coûtera dorénavant 63,45$ pour l’aller-retour Huntingdon/Montréal, en incluant le taxi-bus, l’autobus depuis Ormstown et le métro. Elle ajoute d’ailleurs que l’une des raisons pour lesquelles elle ne réussit pas à vendre sa maison à Huntingdon tient justement à l’absence de transport collectif dans la région…

Sans marge de manœuvre car devant impérativement redresser les finances de la MRC, les maires tentent à tout prix d’éviter d’augmenter substantiellement la quote-part, en d’autre mot les taxes, de chacune des municipalités. Rappelons ici que la MRC accuse un déficit accumulé de 1 373 689$ pour l’exercice financier se terminant le 31 décembre 2017. Sur cette somme, 430 000 dollars – soit 31,4% du déficit – sont attribués au Taxibus. Selon Louise Lebrun, les usagers du Taxibus contribuent à environ 25% des coûts réels alors que la moyenne avoisine les 50% dans le reste du Québec.

La table de concertation du Transport collectif se réunira sous peu avec les délégués de la MRC pour développer un nouveau modèle de transport collectif pour l’après 2018. Soulignant les particularités socio-économiques du Haut-Saint-Laurent, la préfète souhaite trouver d’autres partenaires financiers. «On va avoir besoin d’aide, dit-elle. La grande étendue de notre territoire se jumelant à une population à faibles revenus, notre situation ne se compare pas avec nos deux MRC voisines.»

Au fait, le député Stéphane Billette est demeuré étrangement silencieux lorsque les Autocars Dufresne ont abandonné le service vers Huntingdon. Les élections approchant à grand pas, ne serait-il pas temps d’aller cogner à sa porte?

Denise St-Germain, correspondante bénévole du Haut-Saint-Laurent

 

Nos lecteurs trouveront plus bas la liste des tarifs du Taxibus s’appliquant jusqu’au 30 juin prochain. Ceux-ci seront majorés du double à partir du 1er juillet 2018.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.